Presse Cannes | SWAGGER

Revue de presse | SWAGGER

« Édifiant, intelligent, le film met en lumière les rêves et les préoccupations de ces jeunes de banlieue issus d’un quartier défavorisé de Seine-Saint-Denis, où 50 % des familles vivent en dessous du seuil de pauvreté. Samedi soir, ils ont eu la joie de monter les marches du Festival de Cannes. » LE FIGARO



« Marronnier cannois fatal, on trouve fréquemment, pris en sandwich entre la pile d’escabeaux entassés en bas du tapis rouge et la dame pipi du Carlton, un jeune-de-banlieue qui débarque la bouche en cœur sur la Croisette, avant d’être présenté sans ménagement à la presse en mal de sujets. On a beau dire, on a pourtant été captivé par le casting bouillonnant de Swagger, docu-fiction d’Olivier Babinet présenté à l’Acid. Une transfiguration pas édulcorée du quotidien d’un collège-lycée de Seine-Saint-Denis, avec pour toile de fond tours bitumées et dealers en embuscade. »
LIBERATION


« Un teen-movie creusant autant le genre fantastique que le documentaire ? Étrange et alléchante proposition collective initiée par la principale du collège Claude Debussy d’Aulnay-sous-Bois avec laquelle le cinéaste avait déjà eu loisir de travailler lors de ses précédents tournages. »
CINEMATRAQUE

Un beau moment de fraîcheur que ce docufiction tourné dans les cités à Aulnay ou à Sevran. Olivier Babinet réserve toute la parole et le premier rôle aux enfants. Les parents sont absents, la cité est partout : dans le cadre, dans leurs mots et leurs souvenirs, leurs préoccupations, leurs yeux. Mais ses jeunes habitants y ont droit d’existence par et pour eux-mêmes, hors les murs, le contexte, les contes vrais de rixes mortelles entre trafiquants.
LE MONDE Noémie Luciani

« Quels sont ces rustiques personnages qui font ici les fanfarons” – “swagger”, dans la langue de Shakespeare, qui inventa le mot en 1590 dans Le Songe d’une nuit d’été. Désormais synonyme de style, de coolitude, le terme sied à ravir à la douzaine de personnages du second long-métrage d’Olivier Babinet, présenté à l’ACID. »
LES INROCKS

© 2011 L’acid - Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion | réalisation site : quidam.fr