Cannes 2017 : Avec « Sans adieu », Christophe Agou fait l’éloge poignant d’un monde paysan qui s’éteint

Publié le 9 juin 2017

Dans le Forez, la campagne où il vécut enfant, le photographe Christophe Agou filme le crépuscule des petites fermes d’autrefois et de leurs propriétaires désabusés. Une galerie de portraits présentée à l’ACID, d’une infinie proximité, pleine de tendresse et d’émotion

Drôle d’expérience de découvrir un documentaire sur des vieux agriculteurs du Massif central à Cannes, tant la vie au cul des vaches chroniquée dans Sans adieu est aux antipodes de la frime sur la Croisette. Ce n’est pas la moindre des qualités de l’ACID (Association du cinéma indépendant pour sa diffusion) que de rappeler que, à côté des paillettes et de l’usine à rêves, existe un autre monde, bien plus en phase avec le réel même s’il peut sembler anachronique..

LIRE LA SUITE

Samuel Douhaire - TÉLÉRAMA

Revues de presse

« En proposant un modèle solidaire fondé sur l’idée de rencontre, l’Association du cinéma indépendant pour sa diffusion révèle aujourd’hui nombre de jeunes cinéastes. »

Thierry Méranger, les Cahiers du Cinéma

© 2011 L’acid - Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion | réalisation site : quidam.fr