Place de la République, 32 mars 2016, c’est quand qu’on va où ?

Publié le 23 mai 2017

ACID. Avec l’Assemblée, la réalisatrice Mariana Otero livre un film vivant qui palpite au gré des Nuits debout réunies place de la République, au printemps 2016. Loin des reportages télé, un film qui prend le temps et affiche un point de vue.

Appelons-le comme on veut. Cinéma direct, cinéma vérité, cinéma militant. Lorsque, le 31 mars, plusieurs centaines de personnes se retrouvent à l’issue d’une énième manifestation contre la loi travail place de la République sous le slogan « On ne rentre pas chez nous », Mariana Otero était là, était de ceux-là. Le 32 mars, elle retourne sur place munie, cette fois-ci, de sa caméra. Ce qu’elle filme : le mouvement et le bouillonnement des idées, les contradictions, les errements, les va-et-vient incessants. Mariana Otero filme l’apprentissage de la démocratie participative, sans filtre, sans filet – pas de scénario écrit d’avance –, sans héros mais avec des visages, des figures qui reviennent au détour d’une scène, souriants, tendus, concentrés, contrariés. Le film se construit au fil de longs échanges et d’interminables discussions en assemblée générale, en commissions, de manifestations de rue.

LIRE LA SUITE

Marie-José Sirach - L’HUMANITÉ

Revues de presse

« En proposant un modèle solidaire fondé sur l’idée de rencontre, l’Association du cinéma indépendant pour sa diffusion révèle aujourd’hui nombre de jeunes cinéastes. »

Thierry Méranger, les Cahiers du Cinéma

© 2011 L’acid - Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion | réalisation site : quidam.fr