L’Assemblée : on a rêvé d’un autre monde

Publié le 12 juin 2017

Pendant le mouvement Nuit Debout au printemps 2016, Mariana Otero (Entre nos mains, A ciel ouvert) n’a pu résister à l’urgence de filmer ce qui se jouait sur la place de la République, convaincue d’assister à des événements historiques dans la façon de penser notre société et de se réapproprier le politique. Pour qui a un temps soit peu suivi le déroulement de Nuit Debout, de près ou de loin, la première question qui se pose semble impossible à résoudre : comment filmer et comment rendre compte d’un mouvement sans chef, tentaculaire, protéiforme, qui se réinvente sans cesse et dont les actions quotidiennes entrent en collision avec l’histoire politique officielle ? Un joyeux gloubiboulga !

LIRE LA SUITE

Carole Milleliri - CLAP !

Revues de presse

« En proposant un modèle solidaire fondé sur l’idée de rencontre, l’Association du cinéma indépendant pour sa diffusion révèle aujourd’hui nombre de jeunes cinéastes. »

Thierry Méranger, les Cahiers du Cinéma

© 2011 L’acid - Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion | réalisation site : quidam.fr