La Vanité

Un film de Lionel Baier

Programmation ACID
Cannes 2015

Suisse-France - 2015 - 1h15 min -

Sortie : 2 septembre 2015

Sélections et prix :
* Festival International du Film de Locarno

* Festival de Namur, compétition
* Festival du Film Français d'Helvétie
* Festival du Nouveau Cinéma, Montréal

Scénario : Julien Bouissoux, Lionel Baier
Image : Patrick Lindenmaier
Son : Vincent Kappeler (prise de son), Raphaël Sohier (montage son), Stéphane Thiébaut (mixage)
Montage : Jean-Christophe Hym
Musique : Dimitri Chostakovitch

Avec :
Patrick Lapp, Carmen Maura, Ivan Georgiev

David Miller veut en finir avec sa vie. Ce vieil architecte malade met toutes les chances de son côté en ayant recours à une association d’aide au suicide. Mais Espe, l’accompagnatrice, ne semble pas très au fait de la procédure alors que David Miller tente par tous les moyens de convaincre Tréplev, le prostitué russe de la chambre d’à côté, d’être le témoin de son dernier souffle, comme la loi l’exige en Suisse. Le temps d’une nuit, tous trois vont découvrir que le goût des autres et peut-être même l’amour sont des sentiments drôlement tenaces.


PAROLE DE CINÉASTE

Un vieil architecte hautain et orgueilleux prend une chambre dans un motel quasi désert. Une femme le rejoint. Un jeune homme se prostitue dans la chambre mitoyenne.
Sur un mur se trouve la reproduction des Ambassadeurs d’Holbein le Jeune, double portrait de deux amis dans lequel figure une forme étrange : un crâne en anamorphose qui n’est visible qu’à la faveur d’un déplacement permettant de regarder l’image de biais. C’est une Vanité – une peinture qui exprime la vacuité de la vie.
La jubilation du film tient au même déplacement de regard progressif qu’opère la mise en scène, précise, virtuose et inspirée de Lionel Baier. De rebondissements en retournements, où chacun se révélera à lui même et aux autres, où les lourds rideaux ouvriront sur un ailleurs utopique, le film forme un trio improbable et uni, et mène une variation méditative et ironique sur l’existence.
Les éléments visuels et les motifs des Ambassadeurs se déploient dans l’univers du film qui emprunte aussi explicitement à Hitchcock et à Lynch : nulles citations pour initiés, mais une matière filmique que Lionel Baier agence avec gourmandise pour produire son propre cinéma.
Il parvient ainsi à composer une « Vanité en cinéma », où l’amitié redevenue possible, la foi envers la création et les puissances du cinéma sont une affirmation souveraine face à la vacuité de l’existence.

Christophe COGNET, cinéaste membre de l’ACID

Les Films


Distribution

Happiness Distribution
Isabelle Dubar
93 rue de Rennes
75006 Paris France
Tél : 01 82 28 98 40
isabelle happinessdistribution.com
www.happinessdistribution.com


Production

Bande à Part Films
Agnieszka Ramu
6 Rue Mauborget
CH - 1003 Lausanne
Tél. +41 21 311 90 34
aramu bandeapartfilms.com

Les Films du Poisson
Estelle Fialon
54 rue René Boulanger
75010 Paris France
Tél. +33 (0)1 42 02 54 80
estelle filmsdupoisson.com


Revue de presse
La Vanité



« Lionel Baier, réalisateur du sexy Garçon Stupide et des Grandes Ondes revient imposer sa patte personnelle, à Cannes, dans la sélection de l’ACID.  »

Frédéric Mignard - A VOIR A LIRE



Consulter la revue de presse

En VoD sur Universciné

Voir le film

Lionel Baier, est-ce vanité de célébrer la vie ?

Janvier 2016 - Voir l’entretien avec Philippe Piazzo sur UniversCiné

En VoD sur Universciné

Voir le film

Film annonce
La Vanité

La Vanité en DVD

Sortie le 4 mars 2016

Contenu du DVD :
- Film
- Entretien avec le réalisateur
- Sur le tournage de La Vanité
- Court-métrage : Émile de 1 à 5 de Lionel Baier

Éditeur DVD : Blaq Out



A télécharger


Dépliant ACID



© 2011 L’acid - Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion | réalisation site : quidam.fr