Notre Sélection - The Grief of Others

Publié le 18 juin 2015

Transfuge a fait son marché sur la Croisette. Coups de cœur, de barre ou de mou, retrouvez notre sélection.

Avec The Grief of Others (ACID), Patrick Wang sonde d’une caméra sensible une famille blessée.

Après In the Family, le deuxième film de Patrick Wang était très attendu. Cette adaptation de Leah Hager Cohen ne déçoit pas. Bien au contraire. Si In the Family lorgnait vers la grande fresque politique, The Grief of Others est resserré, minimal, tourné en deux semaines et en 16 mm. Un film dont l’essentiel de l’action se déroule dans de longs plans fixes dans une cuisine, théâtre des heurts des membres d’une famille bouleversée par la mort d’un nouveau-né. L’irruption parmi eux d’une fille enceinte va très vite permettre aux uns et aux autres d’exprimer leur désir de réconciliation. Comme dans In the Family, la force de Wang se situe dans la façon qu’il a de susciter l’attente de la parole en laissant ses personnages se déplacer, se taire, éviter les confrontations dans l’espace du plan. De mystérieuses ellipses relient les séquences les unes aux autres et, au fur et à mesure, la moindre parole apparaît aussi nécessaire que précieuse. Pour approfondir ses personnages, Wang use aussi de surimpressions ingénieuses. Sur l’écran viennent se greffer comme des empreintes d’autres images, des plans mentaux qui creusent l’histoire, le passé et les abîmes de ses personnages cabossés. Le cinéaste a le don de faire de ses héros du quotidien de véritables terrains d’enquête, au point de transformer le spectateur en détective des âmes

Frédéric Mercier - TRANSFUGE
01.06.2015

Sélection Transfuge Cannes 2015
Sélection Transfuge Cannes 2015

Revues de presse

« En proposant un modèle solidaire fondé sur l’idée de rencontre, l’Association du cinéma indépendant pour sa diffusion révèle aujourd’hui nombre de jeunes cinéastes. »

Thierry Méranger, les Cahiers du Cinéma

© 2011 L’acid - Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion | réalisation site : quidam.fr