Parce que j’étais peintre, l’art rescapé des camps nazis

Un film de Christophe Cognet

France, Allemagne - 2013 - 1h44 min -

Sortie : 5 mars 2014

Sélections et prix :
EN FRANCE :
*Cinébanlieue - 2014, Paris
*Escales documentaires - 2014, La Rochelle
*Cine’Arts - 2014, Cherbourg
*Ciné Guerre et Mémoire - 2014, Nantua
*La résistance au cinéma - 2015, Champigny

À L'INTERNATIONAL :
* Festival Internazionale del film di Roma - 2013, Italie
*Bildraush, filmsfest Basel - 2014, Suisse
*Jérusalem film festival - 2014, Israël
*Fidocs - 2014, Santiago du Chili, Chili
*Mostra de Sao Paulo - 2015, Brésil
*Leeds International Film Festival - 2014, Angleterre
*Jewish international Film Festival - 2014, Australie et Nouvelle Zélande
*Miami Jewish Film festival - 2015, États-Unis

Scénario : Christophe Cognet, Jean Breshand, Pierre-François Moreau
Image : Nara Kéo Kosal
Son : Graciela Barrault
Monteur son : Didier Cattin
Montage : Catherine Zins


Avec :
Yehuda Bacon, José Fosty, Walter Spitzer, Samuel Willenberg, Kristina Zaorska

Ce film mène une enquête inédite parmi les œuvres réalisées clandestinement dans les camps nazis. Il dialogue avec les rares artistes déportés encore vivants et avec les conservateurs de ces œuvres : des émotions qu’elles suscitent, de leur marginalisation, leurs signatures ou leur anonymat, de leur style, ainsi que de la représentation de l’horreur et de l’extermination. Surtout peut-être, il contemple longuement les dessins, croquis, lavis, peintures, conservés dans les fonds en France, en Allemagne, en Israël, en Pologne, en Tchéquie, en Belgique, en Suisse… Dans ce voyage parmi ces fragments d’images clandestines et les ruines des anciens camps, il propose une quête sensible entre visages, corps et paysages, pour questionner la notion d’œuvre et interroger frontalement l’idée de beauté. L’enjeu en est dérangeant, mais peut-être ainsi pourrons-nous mieux nous figurer ce que furent ces camps, appréhender les possibles de l’art et éprouver ce qu’est l’honneur d’un artiste – aussi infime et fragile que soit le geste de dessiner.


PAROLE DE CINÉASTE

« Parce que j’étais peintre et parce que j’étais là, à ce moment précis de l’Histoire, vulnérable et désespéré, confronté à la mort au quotidien, « dans cette situation déchirée, insoutenable qu’on appelle la condition humaine » selon les mots de Sartre, j’ai ressenti l’impérieuse nécessité d’observer, de faire quelques dessins modestes dans mon coin, seule manière d’exprimer mon indignation, loin de me douter pour autant que par cela, j’adressais un message à l’humanité. »

Parce qu’il est cinéaste et qu’il se penche depuis 10 ans sur ce pan de l’Histoire, Christophe Cognet réussit à proposer une lecture cinématographique inédite de ces œuvres clandestines. Le film parle du mouvement là où il ne reste que quelques images figées. Il parle de la vie là où la mort règne. Il parle de la beauté là où la cruauté s’est imposée. La caméra s’attarde sur les détails des dessins et les caresse avec une tendresse égale à la sensualité qu’elle nous y fait découvrir.


Le cinéaste nous emmène sur le lieu de naissance de ces dessins, des espaces vides mais pleins de tragique, pour nous mettre dans la peau des artistes inconnus, pour nous faire éprouver leur solitude et adopter leur regard sur le monde. C’est un exemple sublime du regard d’un artiste sur le ressenti et l’engagement d’un autre artiste. La pensée d’Albert Camus continuera à retentir : « L’art et la révolte ne mourront qu’avec le dernier homme ».



Reza Serkanian, cinéaste de l’ACID

Les Films


Distribution

Jour2fête
7 rue Ambroise Thomas
75009 Paris
Tél. +33 1 40 22 92 15

www.jour2fete.com


Production

La Huit Production
218 bis, rue de Charenton
75012 Paris
+33 1.53.44.70.88

stephane.jourdain lahuit.fr


Film annonce - Parce que j’étais peintre, l’art rescapé des camps nazis

voir le film annonce

Parce que j’étais peintre en DVD

Sortie le 2 septembre 2014

Contenu du DVD :

  • Le film
  • Quand nos yeux sont fermés, l’art clandestin à Buchenwald, documentaire de Christophe Cognet (54 min)
  • Interview du réalisateur
  • Livret : texte de Cyril Neyrat, liste des artistes, biographies
  • Bande-annonce

Éditeur DVD : Jour2fête

Interview - Christophe Cognet : « J’ai découvert les camps en même temps que le cinéma »

Voir la vidéo de Philippe Piazzo sur UniversCiné

En VoD sur UniversCiné

Voir le film

Revue de presse - Parce que j’étais peintre, l’art rescapé des camps nazis

Consulter la revue de presse



A télécharger


4 PAGES ACID



© 2011 L’acid - Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion | réalisation site : quidam.fr