Cannes 2017 : « Avant la fin de l’été » de Maryam Goormaghtigh, la belle échappée sur les routes du Roussillon

Publié le 19 mai 2017

Pour son premier film, présenté à l’ACID, la réalisatrice Maryam Goormaghtigh signe un road-movie tendre et surprenant, où trois jeunes amis iraniens sillonnent le sud de la France en quête de flirts et d’émerveillement.

Née à Genève en 1982, Maryam Goormaghtigh a entrepris des études d’histoire et d’esthétique du cinéma à l’université de Lausanne avant de partir étudier la réalisation à l’INSAS, à Bruxelles. Riche de trois nationalités (française, suisse, belge) et de mère iranienne, elle a signé une demi-douzaine de courts métrages, avec pour sujets récurrents l’errance et le déracinement. Des thèmes que l’on retrouve dans son premier long métrage, road-movie flâneur qui embarque trois jeunes Iraniens sur les routes du Roussillon.

LIRE LA SUITE SUR TELERAMA

Jérémie Couston - TELERAMA

Revues de presse

« En proposant un modèle solidaire fondé sur l’idée de rencontre, l’Association du cinéma indépendant pour sa diffusion révèle aujourd’hui nombre de jeunes cinéastes. »

Thierry Méranger, les Cahiers du Cinéma

© 2011 L’acid - Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion | réalisation site : quidam.fr