Bad Boys Cellule 425

Un film de Janusz Mrozowski

Programmation ACID
Cannes 2009

France, Pologne - 2009 - 120 min - Couleur - Video




Montage : Agnes Forette


Sept récidivistes purgent des peines de 9, 12, 18, 25 ans, dans une cellule de 15m2. Ils m’ont accepté dans leur quotidien avec ma camera. L’administration pénitentiaire nous a accordé 10 jours.Seven repeat offenders are serving sentences of 9, 12, 18, 25 years, in a 160 square foot cell. They have accepted me in their daily life with my camera.The penitentiary administration has granted us 10 days.


Un cinéaste enfermé dans une cellule pendant dix jours, avec sept prisonniers. Bad boys cellule 425 est un film documentaire. C’est aussi une performance, celle de filmer des hommes avec une lourde contrainte temporelle et spatiale, sans effets, ni gélatine ; avec comme support d’écriture une caméra sous définie. Une expérience de cinéaste, et de spectateur. Pas de bluff, un sujet délicat, traité de façon brute. C’est souvent exotique et divertissant de filmer des toxicos, des putes, des prisonniers, ici, moins facile de penser ça. On est face à un cinéma où les champs lexicaux de Wiseman, Clark, et Dubuffet se juxtaposent avec ceux de Youtube, Pocket Film, et Pixel vidéo. Bad Boys cellule 425 est un tag, un graffiti cinématographique, qui arrive à trouver sa liberté dans la contrainte et l’engagement plastique.

Soufiane ADEL, cinéaste

Être enfermé pendant deux heures avec sept prisonniers dans une cellule sans jamais ressentir le moindre ennui. Découvrir comment ce petit territoire est lui-même divisé en sept territoires à la taille du corps. Comment ces auteurs de crimes de sang gèrent leurs peines et aussi leur espoir. Le temps semble s’être arrêté à l’entrée de la prison, alors ils ont besoin de fabriquer du rite, astiquer le sol, faire un footing face à la fenêtre, pour rendre vivable la platitude des jours. En cela, ils ressemblent à ceux qui, à l’extérieur, sont enfermés dans leurs vies et comme eux ils tentent de donner un supplément d’âme à leur univers. Quinze mètres carrés, le monde en petit.

Joël BRISSE, cinéaste

Les Films


Production

Filmogène
Email : filmogene hotmail.com





© 2011 L’acid - Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion | réalisation site : quidam.fr