Blush

Un film de Wim Vandekeybus

France-Belgique - 2005 - 53 min - Noir et blanc - 16mm

Sortie : 7 décembre 2005

Sélections et prix :
Soutien GNCR
Scénario : Wim Vandekeybus
Image : Lieven Van Baeien
Son : Benjamin Dandroy et Charo Calvo
Montage : Dieter Diependaele
Musique : David Eugene Edwards

Avec :
Laura Aris Avarez, Elena Fokina, Jozef Frucek, Ina Geerts, Robert M Hayden, Jauregui Allue, Linda Kapetanea, Thi-Mai Nguyen, Thomas Steyaert, Wim Vandekeybus, David Eugene Edwards, Daniel MC Mahon, Ordy Garrison, Shane Trost

{Blush} est une exploration de l'inconscient sauvage, des forêts mythiques, des impulsions contradictoires, de l'imaginaire, où le corps a ses raisons que la raison ignore. Attractions, confrontations, répulsions, des histoires se tissent où les frayeurs et désirs prennent les traits de métamorphoses animalières. D'Orphée et d'Eurydice... « {Avec Blush nous avons voulu que surgisse – sans fard – le tumulte des sentiments retenus, que s'évanouisse toute politesse, que se libère les troubles, que s'amplifient dans tous les sens les émotions fortes à la source de ces rougissements si infimes, si incontrôlés, si difficiles à cacher...} » Wim Vandekeybus. Blush est inspiré du spectacle éponyme de la compagnie Ultima Vez & Wim Vandekeybus.


« Poser une rondelle de citron sur ma langue… » dit l’un des personnages au début… ! Oui, ces picotements acides qui vous réveillent, c’est bien ce que l’on ressent en voyant ce film qui ne ressemble à aucun autre, devant ses soubresauts d’humanité, sa célébration des corps quasi mystique d’une puissance, d’une beauté, d’une énergie rare... Est-ce un rêve ?… Qu’importe !… D’abord se laisser porter… Tout est mouvement, hommes et femmes devenus fauves, se battent, se confrontent, se mesurent à la nature, aux autres animaux, les corps enchevêtrés, s’offrent, se repoussent, s’aiment en un éternel cérémonial. Blush est le film d’un danseur, où l’image, le cinéma n’abandonnent rien à la chorégraphie. La danse étant une célébration, un langage en deçà ou au-delà de la parole, Blush se lit comme une œuvre d’art à part entière. La danse y surgi comme une fièvre, l’agite jusqu’à la frénésie, travesti inlassablement l’explosion hors du temps d’un instinct de vie qui ne cherche qu’à faire revivre l’unité du corps et de l’âme, qu’à souder le visible et l’invisible de l’amour absolu, si proche de la mort. La narration est tout sauf linéaire, mais surtout les mots, les phrases prononcées nous paraissent vaines et nous renvoient immédiatement aux corps des danseurs sculptés par la chorégraphie, comme moulé, fondu dans les décors naturels, sauvages. Plan après plan, fusion de l’esthétique, de l’émotion, de l’érotisme, de la mystique, les mains, bras, jambes, pieds, hanches, poitrines, les dos, sont comme à la recherche d’un retour à un être unique, d’où tout émane et où tout revient. Jusqu’à intégrer les mythes d’Apis et d’Osiris ?

Béatrice CHAMPANIER et Jean JEANNERET, cinéastes

Les Films


Distribution

Ciné Classic
71 rue de la Fontaine au Roi
75011 Paris
Tél : 01 48 01 08 09
Fax : 01 46 34 75 09
Email : contact cineclassic.com
Site : www.cineclassic.com


Production

SCIAPODE
Site : http://www.sciapode.net





© 2011 L’acid - Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion | réalisation site : quidam.fr