Cannes 2014 : « Brooklyn » de Pascal Tessaud

Publié le 4 juin 2014

(...) Un dernier mot pour évoquer Brooklyn, présenté à l’ACID aujourd’hui, une fiction de Pascal Tessaud. L’histoire de Coralie (KT Gorique), qui débarque à Paris pour tenter sa chance dans le rap. Le rap est de plus en plus présent dans le cinéma français (dans les films de l’ACID à Cannes par exemple, il en est question, d’une manière ou d’une autre, dans au moins trois films : Brooklyn, donc, mais aussi Qui vive, de Marianne Tardieu, et Les Règles du jeu, de Claudine Bories et Patrice Chagnard). Ici, le rap est central, même si Brooklyn n’est pas un film musical, ni le récit du parcours miraculeux d’une rappeuse inconnue sur le chemin de la gloire.

Non, ce qui est beau dans Brooklyn, au-delà du fait, non négligeable, qu’il ignore les poncifs du « film de banlieue », c’est qu’il donne à voir le rap vécu par une jeune fille comme un moyen de connaissance du monde et d’elle-même. En faisant résonner son flow, Coralie est en quête de sa place et de sa voie. Elle (se) grandit. Brooklyn est un joli roman d’apprentissage contemporain.

Christophe Kantcheff, POLITIS

Revues de presse

« En proposant un modèle solidaire fondé sur l’idée de rencontre, l’Association du cinéma indépendant pour sa diffusion révèle aujourd’hui nombre de jeunes cinéastes. »

Thierry Méranger, les Cahiers du Cinéma

© 2011 L’acid - Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion | réalisation site : quidam.fr