Casa Nostra : La Dispute sur France Culture

Publié le 4 juin 2012

Ce soir sur France Culture et toujours depuis la croisette, La Dispute portera sur l’actualité cinématographique avec les critiques :

- Charlotte Garson des Cahiers du cinéma
- Antoine Guillot
- Boyd Van Hoeij de Variety

A propos des films :

The Paperboy- de Lee Daniels

Arnaud Laporte : « Chaque fois qu’il veut faire un effet, on voit bien justement qu’il veut en faire un. Le reste est filmé on se demande comment, sans grande pensée. »
Charlotte Garson : « Je me suis demandée tout du long où cela allait. J’ai glissé de bout en bout sur le film. »
Boyd Van Hoeij : « J’ai beaucoup aimé ! Je pense que ce n’est pas un très bon film, mais je me suis amusé et je ne me suis pas du tout ennuyé. J’ai trouvé ça intéressant. Il essaye de mettre les acteurs en dehors de leur zone de comfort. »
Antoine Guillot : « Il y a un développement des questions homosexuelles et raciales dans le film. Lee Daniels rajoute des choses au roman et en même temps n’en assume réellement aucun. »

Post Tenebras Lux - de Carlos Reygadas

Arnaud Laporte : « J’ai vécu des émotions fortes en voyant ce film. »
Boyd Van Hoeij : « C’est complètement scellé pour moi, j’ai trouvé ça très beau mais complètement incompréhensible. C’est très bien filmé mais ça ne sert à rien. »
Antoine Guillot : « Le film se présente comme un film en kit, c’est à nous de le faire. Il faut trouver son chemin dedans ; moi j’en ai trouvé un, je ne sais pas si c’est le bon. »
Charlotte Garson : « Je suis un peu partagée. Tout le côté sensoriel me convainc. Mais la dimension transcendante voire transcendantale de ce cinéma reste hermétique. »

Bien sûr la revue de presse musique du jour, par Flore Avet. Et le coup de fil à Stephan Crasneanscki, fondateur de Soundwalk Collective, collectif d’artistes sonores qui recueillent et travaillent les sons du monde entier.

Coups de coeur :

Antoine Guillot vous recommande Sofia’s last ambulance d’Ilan Metev (semaine de la critique) « On n’est pas dans quelque chose de sensationnaliste, on est juste dans le portrait de ces trois héros du quotidien. On tombe amoureux de ces personnages, ce sont des personnages de cinéma comme on n’en a pas vu depuis longtemps. »

Casa Nostra
Charlotte Garson vous recommande Casa Nostra de Nathan Nicholovitch (ACID) « C’est un travail qui m’a touchée. »

Sueno y silencio
Boyd Van Hoeij et Arnaud Laporte vous recommandent Sueno y silencio de Jaime Rosales (quinzaine des réalisateurs)
Boyd Van Hoeij : « C’est exceptionellement bien filmé. Je suis complètement rentré dans cette histoire très triste. »
Arnaud Laporte : « La manière de travailler est originale puisque le scénario a été écrit sans dialogue, les comédiens sont amateurs et complètement libres de leurs paroles, pas de répétition et une prise unique. »

Revues de presse

« En proposant un modèle solidaire fondé sur l’idée de rencontre, l’Association du cinéma indépendant pour sa diffusion révèle aujourd’hui nombre de jeunes cinéastes. »

Thierry Méranger, les Cahiers du Cinéma

© 2011 L’acid - Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion | réalisation site : quidam.fr