L’Examen de minuit

Un film de Danièle Dubroux

France - 1998 - 100 min - Couleur - 35mm

Sortie : 28 octobre 1998

Scénario : Danièle Dubroux et Pascal Richou
Image : Bertrand Mouly
Son : Philippe Morel et Gérard Rousseau
Montage : Morgane Spacagna


Avec :
Naguim Bendidi, Jean-Christophe Bouvet, François Cluzet, Julie Depardieu, Danièle Dubroux, Serge Riaboukine, Bruno Sermonne

Synopsis :

En débarquant dans ce village perdu où elle a rendez-vous avec son correspondant du Chasseur Français, le comte Hubert, Séréna fait la connaissance de Roland Dubois, un agriculteur depuis trop longtemps célibataire, qui va bientôt lui vouer une passion irraisonnée. Pour offrir à sa Cendrillon la vie de château dont elle rêve, il se lance dans les braquages de banques. Lorsqu’elle lui annonce qu’elle est atteinte d’une maladie sexuellement transmissible, l’agriculteur ne se décourage pas et voit là une nouvelle occasion de prouver la force de son amour. Un beau jour, Séréna se retrouve à l’église, afin d’être unie à Roland pour le meilleur et pour le pire... Le soir de la nuit de noces, elle senfuit et trouve sur son chemin Antoine, un écrivain perdu et angoissé. Celui-ci l’emmène dans sa maison de campagne et l’installe dans son grenier en cachette de sa femme, Marianne. Commence alors pour Séréna une vie de muse prisonnière, dévolue aux mots-croisés et aux jeux érotiques. Un jour, Séréna est libérée par le jardinier et découverte par Marianne, qui après une scène violente à Antoine, décide de rentrer à Paris. Mais sur la route, un obscur sentiment la pousse à changer de direction et à se rendre sur les terres de Roland, le mari abandonné de sa rivale...


L’Examen de minuit est un film drôle, haletant, déconcertant. C’est-à-dire que c’est une histoire, toute une histoire comme Danièle Dubroux sait les inventer, une histoire où l’on est surpris, épris, et pris. Tout y est à la fois documentaire et invraisemblable, bref c’est pas des clichés, c’est presqu’aussi dingue que dans la vie. Les histoires ne sont pas seulement des choses qu’on invente, c’est aussi ce qu’on s’invente pour vivre, ce qu’on rêve, et ce, non pas pour mettre de la couleur, pour égayer, mais parce qu’il n’y a pas de vie sans histoires. Dans l’histoire ce qui nous fait tenir c’est ce qu’on ne comprend pas, ce qui n’est pas dit, et c’est cela qui a toujours raison de notre raison, et qui cloue les spectateurs sur les sièges et les personnages sur leurs croix. Ce bout de silence qui avance imperturbablement, qui nous accroche, qui règne sur les personnages malgré eux, c’est quoi ? « Comment ça va finir ? » C’est ça qui nous tient ? Une idée de fin, et c’est ainsi que sont les personnages de L’Examen de minuit, charmés, emportés par le serpent qu’ils voient dans les yeux de l’autre, espérant sans pouvoir même le concevoir, trouver enfin celui qui les rapprochera de leur propre fin. Danièle Dubroux raconte des histoires dans la grande tradition des romancières anglo-saxonnes, avec une facilité que je jalouse. Facilité pour le spectateur, qui jubile devant l’équation ciselée de L’Examen de minuit, et qui est en plus heureux sans entraves, car cette histoire n’est pas un prétexte. C’est le sujet et l’objet, elle ne sert pas de masque à l’autoportrait de l’auteur, elle n’est pas là pour lui (nous accessoirement) révéler sa vérité ultime, pour nous donner une image d’elle, non vraiment ce n’est pas la peine : d’abord parce que lorsqu’elle joue dans le film, Danièle Dubroux interprète (avec énormément d’humour) un personnage de l’histoire, mais qu’elle n’en est pas le seul sujet.

Claire SIMON, cinéaste

Les Films


Distribution

Gemini Films
34 boulevard Sébastopol
75004 Paris
Tél : 01 44 54 17 17
Fax : 01 44 54 96 66
accueil@gemini-f...
www.geminifilms.com


Production

Gemini Films
34 boulevard Sébastopol
75004 Paris
Tél : 01 44 54 17 17
Fax : 01 44 54 96 66
accueil@gemini-f...
www.geminifilms.com






© 2011 L’acid - Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion | réalisation site : quidam.fr