L’aide au scénario se réorganise

Publié le 8 octobre 2014

L’aide à l’écriture de scénario a été mise en place au retour de Cannes en juin 2012 avec un double objectif : favoriser la création et l’émergence de nouveaux scénaristes tout en développant une relation vivante du public à la création artistique sur le territoire francilien. Doté d’un budget annuel de 400 000 € par an, le dispositif vient d’évoluer afin de tenir compte des différents retours de la profession. Organisé sous forme d’ateliers-rencontres, il est destiné à permettre des échanges entre les auteurs soutenus et le public francilien, notamment sous forme d’ateliers d’écriture ou de débats. La durée initiale, qui était de six à dis mois, a été ramenée à une période comprise entre trois et six mois avec un double objectif : renforcer la régularité de ces ateliers tout en permettant aux auteurs de se recentrer sur leur métier principal, l’écriture. Autre évolution majeure, l’assouplissement des critères d’éligibilité pour les aides, comme pour les candidats, afin de s’ouvrir davantage aux nouveaux entrants et même aux courts métrages. Présenté en clôture de l’ACID avec son long métrage New territories, Fabianny Deschamps a été l’un des premiers auteurs à bénéficier de cette aide à l’écriture. Son scénario décrit une rencontre entre deux femmes que tout sépare, une ouvrière textile chinoise et une femme d’affaires française. Un projet ambitieux et fragile qui aurait pu ne jamais voir le jour sans un tel soutien en amont. « comme le film est entièrement tourné en mandarin, je ne pouvais bénéficier d’aucune aide publique à la production puisque le français doit être majoritaire à 51%, souligne la réalisatrice. Heureusement, cette aide tient compte du contexte de production très particulier de certains films. Elle a tout simplement aidé à ma survie pendant la préparation et même le tournage du film ».

Patrice Carré - LE FILM FRANÇAIS - 23/05/14

Revues de presse

« En proposant un modèle solidaire fondé sur l’idée de rencontre, l’Association du cinéma indépendant pour sa diffusion révèle aujourd’hui nombre de jeunes cinéastes. »

Thierry Méranger, les Cahiers du Cinéma

© 2011 L’acid - Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion | réalisation site : quidam.fr