Monsieur contre Madame

Un film de Claudine Bories

Programmation ACID
Cannes 1999

France - 1999 - 92 min - Couleur - 35mm

Sortie : 4 octobre 2000

Scénario : Claudine Bories
Image : Raymond Vidonne
Son : Pierre Carasco
Montage : Dominique Faysse
Musique : Gustav Malher

"{Madame}" et "{Monsieur}" se sont aimés. Et puis on ne sait comment, leur vie est devenu un enfer. Ils ont décidé de se séparer." {Je garde l'enfant, a-t-elle dit, il est à moi} " " {C'est le mien, a-t-il répliqué, je le veux }"... Le recours à la loi s'est imposé. Un juge a délivré l'ordonnance provisoire qui les a envoyés ici, à Aadef Médiation, un " {lieu neutre} " pour couples séparés au rez de chaussée d'une tour. Ici s'exercera le " {droit de visite} " légal à l'enfant. Quand "{Madame}" et "{Monsieur}" arrivent, ils sont perdus et ne parviennent même plus à se parler. Des médiateurs les accueillent. Avec eux ils vont tenter de briser le mur d'incompréhension et de haine qui les sépare. "{Madame}" et "{Monsieur}", c'est ainsi que les médiateurs désignent les parents qui viennent à Aadef. Les noms de famille ne sont jamais prononcés.


Monsieur contre Madame... Ou la fascinante comédie humaine sur la scène neutre, blanche, close, d’un appartement banal à pleurer aux pieds de tours HLM (point de rencontre où s’exerce, devant un médiateur, le “ droit de visite ” légal aux enfants de couples séparés). L’unité de ce lieu, l’absolue sobriété et la juste distance du regard d’une cinéaste (qui ne juge jamais) révèle et met à nu, comme au scalpel, le travail de “ désamour ” déchirant des couples en guerre. Avec, entre l’homme et la femme, l’enfant seul témoin tangible de ce qui fut leur lien. Ce qui rend ce film si précieux, si bouleversant, c’est ce regard de Claudine, à “ juste distance ” : une écriture pudique, faite de longs plans fixes, d’attention passionnée aux êtres, à leur folie si proche (car en ce domaine nous sommes tous logés à la même enseigne...), sa tolérance jamais complaisante, jamais méprisante, voire un brin amusée... Car de quoi cause ce film, sinon de la folie ordinaire qui nous habite, celle du désir, théâtre universel de la tragi-comédie que se livrent hommes et femmes depuis la nuit des temps et rend la frontière si ténue entre haine et amour... Et nous renvoie à notre responsabilité fondamentale envers l’enfant. Un film où l’on rit, où l’on pleure, où l’on se reconnaît pleinement dans ces hommes et ces femmes aux prises avec leur propre violence, leur maladresse et le désir de s’en sortir... Ils sont étonnants, touchants, effrayants, drôles. Ils sont au-delà du raisonnable. Ils sont grands... Humains trop humains.

Jean-Pierre THORN, cinéaste

Les Films


Distribution

Epicentre Films
55 rue de la Mare
75020 Paris
Tél : 01 43 49 03 03
Fax : 01 43 49 03 23
Email : info epicentrefilms.com
Site : www.epicentrefims.com


Production

Périfilms





© 2011 L’acid - Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion | réalisation site : quidam.fr