Monsieur Zwilling et Madame Zuckermann

Un film de Volker Koepp

Programmation ACID
Cannes 2000

1999 -

Sortie : 6 mars 2002

Scénario : Barbara Frankenstein et Volker Koepp
Image : Thomas Plenert
Son : Uve Außig
Montage : Angelika Arnold


Avec :
Simon Bakouche, Maurice Bénichou, Simon Boissel, Cécile Bouillot, Denis Podalydès, Pierre Poirot

A l'ouest de l'Ukraine, non loin de la frontière avec la Roumanie, une ville européenne éloignée, Czernowitz, dans une région “{habitée par des hommes et des livres}”. C'est ainsi que le poète Paul Celan caractérisait le monde disparu de sa jeunesse, resté vivant seulement au travers de la littérature et des souvenirs. Au centre d'intérêt du film figurent Monsieur Zwilling et Madame Zuckermann qui font partie des derniers juifs nés dans l'ancien Czernovitz. C'est non seulement l'amitié qui les lie, mais aussi la langue allemande. Jour après jour, en fin d'après-midi, Monsieur Zwilling rend visite à Madame Zuckermann, âgée de 90 ans. Avec beaucoup de sensibilité et parfois sur un ton laconique ils parlent des temps anciens, du vécu commun, de la politique et de la littérature ainsi que des soucis de la vie quotidienne. Leur histoire reflète la misère de ce siècle. Leurs souvenirs se mêlent à la vie juive aujourd'hui à Czernovitz, qui, après la fin de l'Union Soviétique, semble se ranimer pour la première fois.


Rosa et le Chevalier sans peur et sans reproche Monsieur Zwilling et Madame Zuckermann sont en France à partir du 10 octobre prochain et cela me ravit. Je les avais rencontrés voici quelques mois en Allemagne. J’en étais à désespérer de n’y trouver personne. Au début il y eut ce plan, ils étaient tous deux assis dans le cadre et je ne savais pas très bien si j’étais au théâtre ou chez eux. Au bout de deux heures, au-delà de l’émotion il y eut l’évidence : j’avais de nouveaux amis. Monsieur Zwilling m’avait donné quelques nouvelles du monde, celui d’après la fin de l’Union soviétique, et du peuple juif dans ce dit monde. Madame Zuckermann, m’avait parlé de la mémoire et des efforts qui étaient à faire pour traverser le temps. Rosa et son Chevalier sans peur vont surtout vous donner beaucoup de joie de vivre. Il n’est pas étranger à l’émotion du film que ce soit un Allemand, Volker Koepp, très grand cinéaste malheureusement méconnu, qui est organisé pareille rencontre. Il faut absolument que vous aussi vous fassiez la connaissance de Monsieur Zwilling et de Madame Zuckermann. Ce sont deux belles personnes. C’est un vrai film.

Arnaud DOMMERC, cinéaste

Les Films


Distribution

Cinéma Public Films
84 rue du Président Wilson
92300 Levallois Perret
Tél : 01 41 27 01 44
valentin.rebondy...
www.cinemapublicfilms.fr


Production

Vineta Films





© 2011 L’acid - Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion | réalisation site : quidam.fr