Soirée Acid

Publié le 5 juin 2012

Finalement cette pellicule en noir et blanc est belle. Je la garde. Une seule photo aujourd’hui, prise hier, à la soirée de l’Acid, la section marginale et militante du festival, qui fêtait hier soir ses 20 ans.

Frédéric Ramade, l’auteur de l’étrange film familial Ode Pavillonnaire, faisait partie du comité de sélection. Pour préparer cette édition, il a vu 250 films, depuis 1 an et demi. C’est beaucoup, mais il en redemanderait presque. « A l’Acid on ne fait pas une programmation. On choisit les films pour pour un geste qu’on veut défendre, un regard, quelque chose qui nous semble prometteur. On ne cherche pas la cohérence, on peut prendre tout et n’importe quoi. Certains films cette année ont fait l’unanimité, d’autres ont suscité des pugilats épiques. C’est bien. L’entre soi, aller au cinéma avec ses copains qui pensent globalement comme nous, c’est agréable, mais écouter des cinéastes venus d’horizons très différents parler de films faits par d’autres cinéastes, c’est un enrichissement formidable ».

Le principe de l’Acid est de montrer des films qui n’ont pas de distributeurs, pour les aider à en trouver un, et accompagner ensuite leur sortie en salles. 9 ont été retenus + 3 en séance spéciale.

Isabelle Regnier - LE MONDE

Éditions précédentes

Retrouvez dans cette rubrique les films présentés dans le cadre de la programmation ACID à Cannes, depuis ses débuts en 1993.

© 2011 L’acid - Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion | réalisation site : quidam.fr